S'INSCRIRE

You Tiao - Petit beignet pour un petit dej chinois 油条 yóu tiáo

油条 yóu tiáo se traduit littéralement en français: longue lamelle avec l'huile. C'est une pâte levée un peu salée frite dans l'huile végétale. Le You Tiao est une collation très populaire vendue partout en Chine le matin dans la rue. On le déguste traditionnellement avec un bol de lait de soja ou une soupe de riz ou de Won Ton, mais il est aussi utilisé pour préparer d'autres recettes notamment la crêpe chinoise du nord (Jian Bing) ou le Ci Fan Tuan (rouleau de riz gluant fourré).
Cela fait très longtemps que je voulais le réaliser moi-même, et voilà enfin je profite de la cuisine plus spacieuse et plus aérée de notre maison de campagne pour cette recette qui demande la friture. 

Pour environ 8 You Tiao
Ingrédients:
200 g de farine avec haute teneur en gluten
150 ml lait semi-écrémé tiède
4 g de levure boulangère
10 g de sucre
1/2 c. à café de bicarbonate de soude
un peu de sel
250 ml d'huile pour la friture
50 ml d'huile pour graisser le plan de travail, le rouleau et les mains
Étapes:
1. Chauffez le lait pour qu'il soit tiède, puis mélangez le avec la levure. Laissez reposer pendant 10 min pour que la levure s'active. 
2. Mélangez la farine avec du sucre dans un grand saladier. Versez le mélange lait-levure petit à petit dans la farine, touillez en même temps avec une paire de baguettes ou un spatule.
3. Malaxez à l'aide d'un robot électrique (vitesse la plus basse), ou à la main. Mettez ensuite un linge humide sur le saladier et laisser la pâte lever dans un endroit doux (25°c environ) pendant 1h à 1h30.
4. Quand la pâte est triplée de volume, ajoutez le bicarbonate de soude et mixez de nouveau avec le robot.
5. Laissez de nouveau la pâte lever comme la première fois pendant 30 min à 1h.
6. Versez la moitié de la pâte sur le plan de travail déjà huilé. Abaissez la pâte jusqu'à 2 mm d'épaisseur en forme rectangulaire.
7. Coupez en lamelles. Mettez une lamelle sur une autre et pressez avec une baguette chinoise ou un objet long et fin.
8. Chauffez l'huile à 180°c, mettez les lamelles superposées dans l'huile très chaude, tournez la pâte de Youtiao constamment pour qu'elle soit dorée de manière homogène. Elle se cuit très très vite, en 30 secondes maximum, pas plus.
9. Bien égouttez ces beignets sur les papiers absorbants. Servez de suite.
Je trouve que ma pâte contient vraiment collante, peut-être trop, ce qui rend difficile la manipulation de pâte, mes beignets ne sont pas aussi jolies que ceux vendus dans les magasins chinois. A essayer encore en réduisant la quantité de lait...

16 commentaires:

  1. Bonjour Margot ! Je n'ai pas encore essayé d'en refaire (grâce à la recette dont tu m'avais donné le lien) car j'en ai trouvé à Paris, mais tu me facilites la tâche pour la prochaine fois ! Une bonne recette est tellement dure à trouver...
    C'est vrai que c'est difficile de leur donner une bonne forme, lors de mes essais j'ai aussi galéré avec la pâte très collante. En fait je crois avoir compris que si la pâte est trop ferme, ça inhibe un peu le gonflement du beignet à la cuisson... Mais c'est peut-être aussi juste la farine utilisée qui pose problème. En tous cas, je suis sûre que tes beignets étaient quand même très bons (et pas mauvais pour la santé, au moins, sauf pour le poids ;) ) et qu'avec la pratique, on peut arriver à les faire comme des pros ! C'est comme pour les raviolis et baozi en fin de compte, il suffit de trouver le "truc" je pense.
    Désolée pour ce message à rallonge, mais au fait, qu'est-ce que la Jian Bing ?
    Bonne journée et bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Helena, merci pour ce commentaire encourageant, je pense aussi que la pâte ferme empêche le gonflement.
    A propos de Jian Bing, c'est une crêpe fine avec un You Tiao enveloppé dedans, c'est une spécialité de TianJin (ville située à 200km au sud-est de Pékin), avant il y avait partout des marchands ambulants de Jian Bing dans les rues de Pékin, mais ils sont chassés maintenant à cause de problèmes d'hygiène tout comme d'autres marchands de "street food", c'est dommage! Voici un lien en chinois:http://www.meishichina.com/Eat/Nosh/200801/29744.html
    J'essaierai dès que je trouve la farine de haricots mungo.
    Bonne fin de semaine!

    RépondreSupprimer
  3. Voilà une très bonne idée ! j'adore manger ces beignets quand je vais m'assoir du côté de chez La Lune dans le 13e arrondissement et je n'avais même pas pensé que je pourrais en faire.
    Du coup ton blog est entré directement dans mes coups de coeur ! C'est une véritable mine de bonnes idées !

    RépondreSupprimer
  4. Merci beaucoup ! Encore une intéressante découverte, je dois avouer que j'ai une véritable passion pour la "street food"... d'ailleurs il y a pas mal de livres qui sont sortis récemment sur le sujet mais malheureusement pas sur la Chine, pourtant il y a de quoi faire ! En tous cas tu as raison, c'est dommage que les choses s'uniformisent progressivement.
    Moi aussi, il va falloir que je mette la main sur la farine de haricot mungo...je crois qu'il faudra que j'attende de retourner à Paris !
    Bonne soirée et bonne chance pour tes prochaines expériences culinaires :)

    RépondreSupprimer
  5. Encore une recette à mettre de côté.
    Peut-être faut-il huiler légèrement le dessus de la pâte pour faciliter la manipulation?
    A bientôt.

    RépondreSupprimer
  6. @Nadji, Merci. Oui j'ai bien huilé le dessus de la pâte, peut-être pas assez? J'essaierai la prochaine fois. Bon weekend.

    RépondreSupprimer
  7. Margot: J'ai fait mes cigares avec des feuilles de brick. On trouve très rarement ici, des feuilles de pastilla qui sont plus épaisses que les feuilles de brick.
    Me concernant, mes préférées sont les feuilles de pâte à filo. Je les trouve encore plus croustillantes.
    A très bientôt

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir Margot,
    Encore une excellente recette gourmande et que je découvre... comme Helena, je suis totalement pour la "street-food"... il y en a encore beaucoup à Shanghai dans certains quartier, c'est là que je me régale...
    Je n'ai donc jamais essayé cette préparation, mais je vais m'y risquer, elle me plaît beaucoup, je ne connais pas TianJin hélas... peut-être un jour...
    Je vais suivre tes conseils concernant la pâte et réduire la quantité de lait, je te tiens au courant, merci à toi... je te souhaite une belle soirée de dimanche, bisous
    Jacqueline

    RépondreSupprimer
  9. C'est terrible de passer chez toi, j'ai faim.
    Lorsque je te lis sur ce que l'on mange le matin en Chine dans la rue, cela me rappelle lorsque je me levais au aurore avant le départ pour nos réunions interminables de la journée. Je partais sur les coup de 6h00 6h30 du matin pour une balade en ville plutôt que de petit déjeuner à l'hôtel.
    Il y avait plein de vendeurs de rue avec des plats ou plutôt des crèpes fourrées, beignets... qui me donnaient terriblement envie. J'achetais tout ce que je trouvais (notamment à Pékin, car sinon j'étais à Dayay Bay et là le matin, il n'y avait pas grand chose), puis j'allais dans le parc Ritan (dans le quartier des ambassades - qui était le plus près de l'hotel) déguster mes trouvailles en marchant pendant que des groupes dansaient ou faisaient la gym du matin. C'était avec le soir, la seule sortie et échappatoire du bureau... des petits moments de bonheur (mais aussi de prise de poids ;o) tellement j'avais à découvrir).
    Je pense que j'étais une des rares européennes à cette heure dans la rue, et cela étonnait et faisait sourire les gens qui me voyaient. Mais que de bonheur.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que tu dis me rappelle des très beaux souvenirs de Pékin, en tant qu'une fille de Pékin, je ne dis pas le contraire, les gens sont gentils et sympathiques. Je connais très bien le parc Ritan, j'ai passé toute mon enfance dans les environs, c'est un coin agréable. Mais maintenant c'est un quartier super cher. En tout cas j'apprécie ta manière d'être en Chine, curieuse et sans la grosse tête comme certains touristes étrangers. Bonne nuit.

      Supprimer
  10. Merci Margot pour la recette ! Ma grand-mère habite maintenant en province, elle réclame les you tiao de son enfance... grâce à toi, je vais essayer de lui redonner le sourire demain au ptit-dej ! Bises d'une huayi

    RépondreSupprimer
  11. Salut! Moi ma pâte n'est pas collante du tout, en fait elle est dure je trouve et pourtant j'ai mis la même quantité de lait! C'est étrange. Je me demande si le résultat serra bon à la fin.
    Merci pour ta recette ça m'a l'air super délicieux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette remarque, c'est peut-être à cause du type de farine. Bonne journée.

      Supprimer
  12. Bonjour Margot,

    Je suis intolérant au lactose, est-il donc envisageable de remplacer le lait par mon lait de soja préféré ?

    Par avance merci pour ta réponse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, oui bien sûr, on peut remplacer par le lait de soja. Mettre un peu moins que prévu dans ma recette, ma pâte est un peu trop collante. Bonne chance !

      Supprimer
  13. Bonjour Margot..,personnellement j'ai remplacé le lait par de l'eau, car je trouvais que le lait alourdissait les 油条 yóu tiáo .par contre quand je suis là-bas, le matin on les mange en buvant du lait de soja tout frais et encore tiède vendu dans de petites poches plastiques. On mange aussi d'autres choses bien sur.. bonne journée et bonne continuation et succès de ton site

    RépondreSupprimer