S'INSCRIRE

Petit pain sans levure au jiuniang de Suzhou 苏州酒酿饼 sūzhōu jiǔniàng bǐng

Après le jiu niang (le riz gluant fermenté), voici une recette de boulange qui utilise ce riz fermenté comme levure.

Pour 6 petits pains
Pour la pâte
200 g de farine
110 g de jiu niang / laozao
1 c. à café de sucre en poudre
un peu d'eau tiède (si la pâte est trop compacte)

Pour la farce au sésame
40 g de sésame noir
25 ml d'eau
un peu de sel
un peu de sucre

Il n'y a pas beaucoup de farce par rapport à la mie de ce pain parce que je trouve que la farce au sésame devient un peu écœurante si on n'a pas assez de mie pour accompagner. Mais vous pouvez augmenter la quantité de farce si vous adorez le sésame noir.

Préparation
Chauffez légèrement le jiu niang pour qu'il soit tiède.
Versez petit à petit le jiu niang dans la farine en touillant avec une fourchette.
Ajoutez un peu d'eau tiède, pétrissez pour obtenir une pâte homogène et souple.
Laissez pousser la pâte dans un endroit doux et pas trop sec en couvrant d'un linge humide.

Pendant ce temps, préparez la farce au sésame.
Broyez finement le sésame noir grillé.
mélangez avec de l'eau, une pincée de sel et du sucre.

Concernant la quantité de sel et de sucre, c'est vous qui décidez, si vous voulez un pain salé, ajoutez plus de sel avec un peu de poivre pour relever le goût ; si vous préférez sucré, ajoutez du sucre ou du miel (40 g par exemple). Vous pouvez aussi mettre un peu de beurre pour plus d'onctuosité, mais moi je trouve que ça devient un peu écœurant.

Quand la pâte a doublé de volume, coupez-la en 6 morceaux équivalents.
Abaissez en galette pas trop fine, mettez un peu de farce au sésame, fermez, aplatissez un peu.
Laissez reposer ces petits pains pendant 15 min.
Cuisez avec un couvercle à feu moyen pendant 20 min dans une poêle légèrement graissée.
Comme il n'y a pas du tout de levure, ces pains sont un peu plus compacts que d'autres pains chinois, mais plus parfumés. Si vous voulez que ça soit plus aéré, vous pouvez incorporer un peu de levure chimique dans la pâte déjà levée.

12 commentaires:

  1. Bonjour,
    J'adore le sésame noir, en Chine il y avait des sortes de pains bien aéré ( un peu comme un mille feuille je pense ) avec du sésame noir à l'intérieur mais je me rappelle plus le nom..
    En tout cas merci pour cette recette je suis impatiente !!

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai jamais goûté le sésame noir mais bon tes petits pains ont l'air délicieux, faudrait vraiment que je te pique des recettes de desserts chinois traditionnels! :)

    RépondreSupprimer
  3. je ne connaissais pas ces petits pains ! Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
  4. ils ont l'air très bon ces petits pains, merci pour cette découverte!!! bisous ma belle

    RépondreSupprimer
  5. ohhhhhhh ils sont superbes,, bisous

    RépondreSupprimer
  6. Superbes, ça donne vraiment envie. Je retiens l'idée de la farce au sésame noir...

    RépondreSupprimer
  7. En fait tu te sers du jiuniang comme d'un levain, j'imagine que ca doit donner au pain une saveur particuliere (tout comme le levain occidental traditionnel).

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Margot,
    Belle recette encore une fois, gourmande et savoureuse, simple et alléchante comme j'aime, tes petits pains me semblent très tentant et c'est avec un immense plaisir que j'essayerai ta recette qui associe merveilleusement le sésame noir et le riz gluant fermenté, je sens que je vais me régaler... merci infiniment,
    Je te souhaite une excellente journée de mercredi, bisous
    Jacqueline

    RépondreSupprimer
  9. J'ai oublié de te complimenter sur ces petits pains ! Ca ne me dérange pas du tout que ce soient plutôt des pains plats, j'imagine bien l'arôme que le vin de riz peut leur donner, ça fait envie.
    Et il faut décidément que je fasse griller d'avance une bonne quantité de sésame noir pour pouvoir préparer plus rapidement les différents petits pains dont tu nous as proposé les recettes récemment ! D'ailleurs la farce au sésame noir est celle que je préfère dans les bao sucrés.
    Bonne fin de semaine !

    RépondreSupprimer
  10. Juste une petite question pour préciser (car grâce au bon jiu niang qui trône maintenant dans mon frigo, j'aimerais réaliser cette recette très bientôt :) ) : ça va peut-être te paraître bête mais on n'utilise que la partie liquide du jiu niang, pas le riz fermenté lui-même ?
    Bon dimanche Margot !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec le jus et le riz, le riz s'écrase facilement quand on pétrit la pâte. Comme le jiu niang est légèrement sucré, la pâte est un peu collante. Bon dimanche à toi aussi !

      Supprimer