S'INSCRIRE

Lait de soja (jus de soja) maison 豆浆 dòujiāng

Le lait de soja, en France tout le monde me dit qu'il est fade. Ce n'est pas faut, celui qu'on trouve dans les commerces en France est effectivement fade. Mais le vrai lait de soja n'est pas fade ! Malheureusement, on n'en trouve pas en France, le seul moyen est donc d'en faire soi-même.

Je trouve que le nom "lait de soja" est une traduction pas très fidèle : en chinois c'est "dòujiāng" qui veut dire "jus épais de fève de soja".
C'est vrai, la couleur de cette boisson fait penser à un produit laitier, mais c'est bien un produit 100% végétal.

Comment avoir un dòujiāng qui a du goût ? C'est simple, d'abord, il faut avoir des fèves de soja de bonne qualité, puis on consomme toujours le jus du soja frais qui vient d'être fait, cela peut se conserver pendant 4 jours maximum.

Un dòujiāng avec des fèves qui viennent d'être moulues et cuites, ça n'a rien à voir avec celui qu'on achète en brique ou en bouteille au magasin !

Ingrédients
60 g de fèves de soja sèches et crues
250 ml d'eau pour tremper les fèves
200 ml d'eau pour mixer
200 ml d'eau pour la cuisson

Où peut-on trouver des fèves de soja sèches et crues ? Soit dans les magasins chinois, mais on ne sait pas si ce sont des fèves de soja sans OGM ou pas; soit dans les magasins japonais, la qualité est supérieure, le prix aussi, mais un sachet de 500 g peut durer assez longtemps.

Préparation
Faites tremper les fèves sèches de soja la veille dans l'eau froide.
Le lendemain, jetez l'eau de trempage.
Mixez les fèves de soja avec 200 ml d'eau froide.
Versez le tout dans une casserole, ajoutez 200 ml d'eau froide, portez le tout à ébullition à feu moyen, touillez de temps en temps, surveillez bien.
Laissez cuire pendant 20 à 30 min à petit feu.
Vous pouvez rajouter de l'eau chaude si vous trouvez que le lait est trop dense, mais normalement, ma version est plutôt légère.
Il faut absolument mixer les fèves de soja crues, sinon, on ne peut pas obtenir le jus.
Une fois prêt, vous pouvez le déguster nature ou sucré selon votre gout.

Savez vous que le tofu est fait à partir de ce jus en ajoutant juste un coagulant ?

22 commentaires:

  1. Une recette très intéressante pour tous ceux qui "évitent" le lait de vache.....

    RépondreSupprimer
  2. c'est top de pouvoir le faire soi même!!! gros bisous ma belle

    RépondreSupprimer
  3. ç' a alors !! Etonnant ! Alors on peut faire le tofu soi même avec de l' Agar agar , et le fumé pourquoi pas en faisant infuser du thé fumé !! ??Tu nous apprends toujours des choses intéressantes Bises

    RépondreSupprimer
  4. cool pour tout ceux qui "aiment" bisous

    RépondreSupprimer
  5. Super intéressant ! Merci pour la recette !
    Bonne soirée, bisous.

    RépondreSupprimer
  6. Pour completer "Où peut-on trouver des fèves de soja sèches et crues ?" > dans les magasins bio ! garanti sans OGM et sans pescticide ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, j'ai précisé dans mon article, on peut les trouver dans les magasins japonais. Bonne journée.

      Supprimer
  7. Une belle idée cette recette !
    Bis

    RépondreSupprimer
  8. Cool :o) merci de cette recette. C'est vrai que chez nous c'est fade et donc je n'en achète jamais... mais j'ai des fèves de soja :o)
    Bises

    RépondreSupprimer
  9. C'est sur que ça doit être incomparable fait soi-même ! Merci pour le partage !

    RépondreSupprimer
  10. Je vais prendre le temps effectivement de le faire! je suis conquise par l'idée! merci!

    RépondreSupprimer
  11. Enfin quelqu'un qui indique les bonnes proportions de quantités pour préparer un jus de graines de soja jaune !
    Merci ! =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour votre commentaire, je suis heureuse que ma recette puisse vous plaire !

      Supprimer
  12. Bonjour! Est-ce qu'il est nécéssaire de filtrer après la cuisson ou non? Merci d'avoir partagé cette recette avec nous! bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette remarque, j'ai oublié de préciser dans la recette, oui il faut filtrer avant de déguster.

      Supprimer
  13. Bonjour
    Je croyais qu'il fallait faire cuire au moins 30 minutes les graines mixées pour éviter la toxicité du soja ? Or je vois que vous ne le cuisez que 5 minutes ? Il n'y a donc pas de risque ?
    Peut-on également faire le lait avec du soja dépelliculé ou est-ce pour un autre usage ?
    Merci à vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, que voulez-vous dire le soja dépelliculé ? Vous voulez dire la fine peau transparente ? En tout cas, on peut le faire avec.
      Pour la durée de cuisson, je ne fais que 5 à 10 minutes après l'ébullition et je n'ai jamais eu de problème, mais vous pouvez faire cuire plus longtemps pour être sûr.
      Bonne soirée.

      Supprimer
  14. Faite avec des audio (soja rouge). Meme recette! Broyer avant de cuire libère les molécules de sucres dans l'eau et la cuisson permet de changer les interactions entre les molécules d'où l'épaississement. Légère coloration brunatre de la boisson mais je suis satisfaite. Temps de trempage 12h.

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour, j’espère que mon commentaire va empêcher quelqu'un de faire la même erreur que moi, j'ai essayé votre recette en utilisant du soja vert (mungo) et je me suis retrouvé avec une pâte gélatineuse, je ne me suis rappelé qu'après que les mungo sont utilisés pour faire des vermicelles. Je vais essayer d'utiliser cette pâte mélangée à des noix pour fourrer des baos sucrées du coup. Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, merci pour votre retour. Ce n'est pas vraiment de votre faute, chez les commerces, il y a trop de confusions entre le vrai soja le haricot mungo (appelé par les distributeurs "soja vert"). Cependant, à Pékin, on fait une boisson avec ces haricots mungo, mais une boisson fermentée, elle a un parfum particulier, il faut s'habituer pour l'aimer. Bonne journée à vous aussi !

      Supprimer
  16. Bonjour, j'ai apprécié cette année des petits morceaux de soja, assez tendre (consistance d'une omelette) coupés en dés et cuisinés en sauce. Pourriez-vous consacrer un article à la réalisation du tofu, je veux dire, pas juste des recettes "à base" de tofu, mais comment peut-on "faire" soi-même en France le tofu, et comment obtient-on les différentes consistances de cette "pâte"? J'ai mangé aussi du tofu un peu "sec", en lamelles, qu'on met dans le bouillon, ou en accompagnement de plats mijotés.Merci mille fois à l'avance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre commentaire, je vais penser à faire un article sur la fabrication de tofu, c'est en fait le lait de soja caillé. Bonne journée.

      Supprimer