S'INSCRIRE

Dim sum au Restaurant Lili, Peninsula Paris 巴黎半岛莉莉餐厅

Fraîchement ouvert depuis le 1 août, le restaurant Lili 莉莉du Peninsula Paris nous propose une cuisine cantonaise bien authentique. Il me faut tester prochainement le Shang Palace pour enfin comparer ces deux cuisines cantonaises haut de gamme de Paris (le Shang Palace a une étoile au Michelin, Lili évidemment pas puisqu'il vient d'ouvrir).

En ce qui concerne le Peninsula Paris, le cadre du restaurant, le chef et leur histoire, je vous invite à lire les articles des blogs "La Petite Banane" et "Le Gastronome Parisien" tous deux très instructifs !

J'ai testé les dim sum classiques à la carte, c'est en moyenne 15 euros par variété et il y en a 1 à 4 pièces / bouchées pour chaque variété. Mes préférés sont les Ha Kao et les croustillants au taro, viennent ensuite les Char Siu Bao.
D'abord les Ha Kao (4 pièces / panier), bien pliés, la pâte translucide est fine, la farce pas trop grasse avec des crevettes entières croquantes. J'ai encore des progrès à faire pour que les miens rivalisent avec le niveau des meilleurs chefs Hongkongais !

Le croustillant au taro et au poulet (3 pièces / panier) est mon coup de cœur. Très belle friture, croustillante à l'extérieur, moelleuse à l'intérieur avec une farce presque fondante au centre.
Le Char Siu Bao / buns vapeur au porc laqué cantonais (3 pièces / panier) : la pâte est très bien faite, bien gonflée, bien aérée et moelleuse, le porc Char Siu a été coupé en petits morceaux de l'épaisseur d' un ongle 指甲片, la farce est fondante sans être épaisse (toute la technique est de bien lier la sauce à base de fécule, ni trop épaisse, ni trop liquide).

La raviole de crabe en bouillon (1 pièce / commande) : c'est un gros ravioli (qui remplit la moitié d'un petit bol chinois) farci de crabe, de porc et de champignon zhusheng 竹笙(un champignon blanc qui pousse au pied des bambous morts et pourris). C'est très bon, surtout le bouillon, mais cela devient un peu écœurant à la fin (j'ai eu envie d'ajouter du vinaigre au gingembre servi pour le xiaolongbao).

Justement venons-en au xiaolongbao, présent en français sur la carte sous l’appellation "ravioli shanghaien" (3 pièces / panier). Si vous vous attendez à celui de chez Din Tai Fung, vous serez déçu comme moi ! Pourtant la farce au porc est bonne, mais pas assez juteuse, et je trouve que les xiaolongbao ne sont pas élégamment pliés.
Pour le dessert, ma grosse déception est qu'il n'y avait pas de tartelette aux œufs ce jour-là !

J'ai pris les croustillants de sésame à la crème (4 pièces / commande), ce sont des boulettes frites à base d'une pâte de farine de riz gluant, fourrées de crème custard, oui, des ingrédients anglais dans la cuisine cantonaise, normal non ? Elles sont bien frites, pas grasses, la farce à la crème était pas mal, mais elle ne correspond pas au nom chinois 流沙芝麻球 qui veut dire "boule de sésame avec une farce coulante", donc un peu déçue.
Le 2em dessert était la crème de mangue, pomélo, et perles de sagou. Hélas, pas de photo, je n'ai pas eu le réflexe, je ne ferais pas encore une bon food reporter !
Les perles de sagou ressemblent beaucoup aux perles de tapioca (perles de Japon), mais la consistance est meilleure, moins caoutchouteuse. Je ne sais pas où on peut les trouver en France, si quelqu'un le sait...  Ce petit snack sucré classique de Hong Kong m'a bien plu, l'association de mangue pomélo rafraîchit bien à la fin du repas.

Côté boisson, j'ai pris du thé Wulong, le Tie Guan Yin (en français : Déesse en fer de la Miséricorde), servi dans la petite théière en zisha (紫砂 argile violette), ce n'est pas un vrai Tie Guan Yin pour moi, plutôt un Wulong parfumé à l'osmenthus, mais c'est quand même pas mal pour un thé servi dans un restaurant.

10 commentaires:

  1. une superbe adresse donc, bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela dépend, moi je suis quand même un peu déçue ! Bises

      Supprimer
  2. On a mangé presque la même chose ! Je me suis également régalée du croustillant au taro, très crémeux à l'intérieur. Déçue par l'épaisseur de la pâte du xiao long bao. Ceux du Shang Palace ont une pâte ultra fine ! Il manquait un dim sum "signature", un peu moins classique. Au Shang Palace, ils ont la crêpe de crevettes au riz rouge, une grosse tuerie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair, le xiao long bao est un mauvais choix, j'ai hâte de découvrir ceux de Shang Palace !

      Supprimer
  3. Ça me tente beaucoup. Merci pour cette présentation. Si j'étais dans le coin, je testerais au plus vite, tu peux me croire !
    Bisous.

    RépondreSupprimer
  4. Compte-rendu très complet, il ne manque que les prix (15€/variété c'est un peu vague) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, par "variété" de dim sum, je veux dire "un plat de dim sum", par exemple, un panier de Ha Kao est 15 euros (4 pièces), buns vapeur porc laqué 14 euros (3 pièces). Si vous voulez encore plus de précision, vous pouvez aussi leur demander la carte en PDF, là vous avez tout !

      Supprimer
    2. Merci pour la réponse. Le but de ma question était plus d'avoir une idée du coût d'un repas complet.
      Malheureusement les sites des restaurants sont généralement chiches en information.

      Supprimer
    3. En tout cas, le restaurant Lili m'a répondu tout de suite quand je leur demandais la carte et les menus. Le menu déjeuner est de 59 euros/personne, dîner est le double à peu près.

      Supprimer
  5. Les dim sum du Shang Palace sont assez conventionnels je préfère ceux de Chez Vong mieux façonnés et plus parfumés.

    RépondreSupprimer