S'INSCRIRE

Petits gâteaux aux fleurs d'osmanthe 桂花糕

Pendant mon voyage à Guilin cet été, j'ai découvert ces petits gâteaux frais à base de purée de haricot mungo et de fleurs d'osmanthe. C'est en fait très proche des gâteaux de haricot mungo 绿豆糕 : on utilise la même pâte mais sans osmanthe. On peut aussi créer d'autres saveurs en incorporant l'ingrédient souhaité, par exemple le taro, la patate douce, le thé vert, le sésame noir...
Guilin 桂林, qui signifie littéralement "la forêt des osmanthes", est une ville non seulement connue par son paysage sublime, mais aussi par ces petites fleurs jaunes pâles.
Les fleurs d'osmanthe, appelées également "olivier odorant", sont de la familles des Oleaceae.
Pour 6 gâteaux
100 g de haricot mungo sec décortiqué
2 c. à café de fleurs d'osmanthe séchées*
2 c. à soupe de sucre glace
3 c. à café de miel
10 g de beurre
*Vous pouvez trouver des fleurs d'osmanthe séchées dans les magasins chinois Tang Frères ou Paris Store, ou bien dans les boutiques des thés, par exemple chez Thés de Chine, 20 boulevard St-Germain, 75005 Paris.

Préparation
Faites tremper les haricots mungo dans l'eau froide pendant une nuit, égouttez-les le lendemain matin et faite cuire à la vapeur pendant 15 minutes à feu fort.
Sortez les haricots cuits, ajoutez tout de suite les fleurs d'osmanthe, mixez le tout dans un mixeur. Ajoutez le beurre, le miel et le sucre. Mélangez de nouveau. Laissez le tout refroidir.

Divisez cette pâte en 5 ou 6 portions équivalentes, formez chaque portion en boulette, huilez le moule, mettez les boulettes dans le moule en pressant légèrement. Démoulez en retournant le moule et en tapant légèrement sur le plan de travail.
Si vous n'avez pas de moule chinois pour les gâteaux, vous pouvez utiliser les moules classiques pour les muffins, financiers, cannelés... pourvu qu'on puisse donner une forme à ces gâteaux, c'est moins joli mais le goût est aussi bon !

Vous pouvez aussi utiliser cette préparation pour farcir un bao (brioche chinoise vapeur), un mooncake glacé, ou bien la perle de coco.

9 commentaires:

  1. Bonjour, ces petits gâteaux sont très jolis de part le moule qui leur en donne juste la forme et ne passent pas en cuisson. Je rentre de Chine où je me suis procurer des ustensiles de cuisine tel que, plaque inox cuisson vapeur, rouleau en bois effilé à tiazes,découpe ananas etc...mais je n'ai pas vu ces jolis petits moules si particuliers,dommage...quoi qu'il en soit merci du partage de gastronomie chinoise où à chacun de mes voyages j'en découvre un peu plus. En France comme en Chine chaque région a sa culture culinaire pour le bien être de nos papilles! Bonne journée..

    RépondreSupprimer
  2. Ils sont vraiment jolis et le gout doit etre delicat. Mais sans le moule, ils n'auraient pas le meme attrait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, si on n'a pas ce moule, on peut l'utiliser pour farcir le pain, la brioche vapeur... Je vais faire des baozi avec le reste de cette préparation.

      Supprimer
  3. Comme ils sont originaux et beaux ! ils donnent envie !
    Bisous.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Margot,
    Merci pour ce partage, car il est vrai que ces gâteaux ont l'air succulent!!! Est-il possible de se procurer ces moules chez les Frères Tang??
    Peut on cuire ces biscuits à la vapeur, n'ayant pas de four?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, je n'ai pas dit qu'on doit les cuire au four dans mon article, vous l'avez vu où ? Sinon, on ne trouve pas ces moules en France, je les ai acheté en Chine.

      Supprimer
  5. Les fleurs d'osmanthe doivent aussi assécher le gâteau car sans elle, le résultat est vraiment trop mou pour se déguster tel que
    JE vais en fourrer des nems sucrés, en ajoutant des noix et amandes
    Il faudra recommencer, mais je n'ai pas osé les cuire à la vapeur après trempage

    RépondreSupprimer
  6. je m'aperçois également que les haricots mungo n'étaient pas décortiqués, si tu veux parler de la peau verte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, mes haricots mungo sont décortiqués.

      Supprimer